Cas pratique : le SEO en regroupement de crédits

Publié le 16 juin 2015 dans Blog SEO

Il existe des secteurs oĂą la concurrence est rude en matière de rĂ©fĂ©rencement, c’est le cas sur le marchĂ© du regroupement de crĂ©dits.

Qu’est-ce que le regroupement de crĂ©dits ?

Il s’agit d’une opĂ©ration de banque qui permet Ă  un particulier ou Ă  un professionnel de faire racheter ses prĂŞts en vue de mettre en place un nouveau crĂ©dit avec une durĂ©e plus longue et une mensualitĂ© rĂ©duite. Il s’agit grossièrement de lisser le total Ă  rembourser sur une pĂ©riode allongĂ©e, la baisse de mensualitĂ© permet Ă  l’emprunteur de souffler financièrement.

Ce marchĂ© est constituĂ© de banques (traditionnelles), d’intermĂ©diaires bancaires et d’Ă©tablissements de crĂ©dits. Ce sont les principaux acteurs habilitĂ©s Ă  proposer des offres de financement donnant lieu Ă  un regroupement de crĂ©dits. Ce marchĂ© est Ă©galement constituĂ© d’acteurs n’Ă©tant pas habilitĂ©s Ă  proposer des offres commerciales, il s’agit d’annonceurs, d’affiliĂ©s ou encore de sites indĂ©pendants d’information (forum, blog). Bon Ă  savoir, si vous souhaitez identifier un acteur commercial sur le marchĂ© du regroupement de prĂŞts, il suffit de vĂ©rifier son enregistrement auprès de l’ORIAS.

Par ailleurs, ce marchĂ© fait Ă©tat d’une spĂ©cificitĂ©, c’est que la plupart des recherches tournent autour du terme « rachat de crĂ©dit » et pourtant ce terme ne dĂ©signe aucune opĂ©ration de banque au regard de la lĂ©gislation. Seul le terme « regroupement de crĂ©dit » est associĂ© Ă  une opĂ©ration de banque.

Globalement, ce marchĂ© s’est structurĂ© sur le web autour d’un terme faussĂ©, mais les internautes continuent d’utiliser ce terme et les acteurs, commerciaux ou non, contribuent Ă  l’utilisation faussĂ©e du terme rachat de crĂ©dit.

Le SEO en regroupement de crédits

Ce marchĂ© a longtemps Ă©tĂ© le plus concurrentiel en France mais depuis quelques annĂ©es, et quelques rĂ©formes Ă  la clĂ©, le niveau de concurrence s’est rĂ©duit. Plusieurs lois (loi sur le crĂ©dit Ă  la consommation, loi de consommation, etc…) ont entrainĂ© de profonds changements en matière d’acteurs commerciaux. La Banque de France, par le biais de son AutoritĂ© de ContrĂ´le Prudentiel et de RĂ©solution (ACPR), s’est d’ailleurs chargĂ©e de nettoyer le marchĂ©.

Plusieurs Ă©tablissements ont fermĂ© leurs portes et les sites non commerciaux ont pris beaucoup plus d’importance. Se positionner sur les termes liĂ©s au regroupement de crĂ©dits est une tâche compliquĂ©e qui nĂ©cessite un travail long et rĂ©gulier. Par ailleurs, la plupart des acteurs positionnĂ©s en première page disposent de leur propre service de rĂ©fĂ©rencement car faire appel Ă  une agence pour obtenir ces rĂ©sultats est Ă©conomiquement infaisable. A ce jour, aucune agence de rĂ©fĂ©rencement se targue d’ĂŞtre en première page sur le mot clĂ© le plus recherchĂ©, il y a une notion de rentabilitĂ© qui entre en jeu.

Le rĂ©fĂ©rencement Ă  ce niveau de concurrence va au delĂ  mĂŞme du SEO, les Ă©tablissements de crĂ©dits s’appuient par ailleurs sur des partenariats commerciaux pour obtenir des liens et englobent cette partie dans une stratĂ©gie globale de communication. On remarque par ailleurs que les grands groupes sont privilĂ©giĂ©s en matière de positionnement. Cela n’Ă©vite Ă©videmment pas certains utilisateurs de techniques black hat de venir se positionner.

 

A voir Ă©galement