Horaires Lundi au Vendredi 09:00-18:00
E-mail contact@alexeo.fr Skype alexeo.picardie

Le stress du référenceur


Le référencement naturel visant des objectifs de résultats peut être source de stress pour le référenceur (ou webmaster), voici quelques conseils pour ne pas se laisser surpasser.

Webmaster : moi, stressé ? Euh non !

Le référencement naturel est une technique gratuite qui permet de se positionner sur la première page de Google sur un ou plusieurs mots clés. Nombreux sont les webmasters à s’être initiés à ces techniques et à rechercher la top position dans les SERPS.

Seulement, la recherche de résultats en SEO peut être source de stress pour le webmaster. A vouloir se positionner sur la première page, on devient vite accro aux checks répétés de positions (rechercher sa position dans Google sur un mot clé) et lorsque le site se retrouve pénalisé, c’est la crise de nerf.

Certaines personnes sont mieux armées que d’autres pour gérer le stress, l’important est de ne pas se laisser submerger et de pouvoir tirer la sonnette d’alarme lorsque c’est possible.

Quelques conseils pour gérer son stress en SEO

  • Relativiser : le webmaster doit être capable de relativiser les évènements et de gérer son stress pour mener à bien ses actions. Une perte minime de positions par exemple n’est pas dramatique, il faut rechercher les causes possibles et trouver des solutions pour regagner des places. Il vaut mieux passer 1 an à la 10e place que passer 10 jours à la 1ère place…
  • Toujours se remettre en question : l’erreur à ne surtout pas commettre est de croire que tout est acquis. Il faut perpétuellement se remettre en question et être conscient qu’une perte de positions peut arriver à tout moment.
  • Varier ses canaux d’acquisition : plus un site dépendra du référencement naturel pour vivre, plus le webmaster sera soumis au stress. Certaines entreprises ne misent que sur le référencement pour vivre, un modèle économique très fragile qu’une simple mise à jour de Google peut vite faire basculer. Perte de position = Chute de trafic = Baisse du chiffres d’affaires, l’équation est simple mais les conséquences sont lourdes. Il est donc préférable de varier ses canaux d’acquisition par le biais du référencement payant, de l’affiliation ou tout autre moyen de communication à la performance.
  • Reporting : il est nécessaire d’analyser ses actions et de surveiller par le biais d’outils SEO l’évolution de son référencement. La création d’un reporting hebdomadaire ou mensuel est l’occasion de prendre un peu de hauteur sur son travail de référencement et de visualiser l’évolution globale des positions. Ce reporting sert également à rassurer les supérieurs hiérarchiques sur le travail du référenceur et d’appliquer une certaine transparence.
  • Échanger : l’échange avec d’autres webmaster (via forums, apéritifs SEO, rassemblements…) permet d’avoir des ressentis et des expériences extérieures. Les avis sont toujours bons à prendre et permettent de comparer ses actions à d’autres référenceurs.

Le stress du référenceur
Noter cette page