Faut-il arrêter les ancres optimisées en netlinking ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
ancre optimisee

Première version de cet article : septembre 2014. Mise à jour le 19 janvier 2024.

L’utilisation abusive d’ancres optimisées peut être dangereux pour le référencement, doit-on pour autant ne plus en utiliser ?

Qu’est-ce qu’une ancre optimisée en SEO ?

Une ancre (anchor text) est un mot clé sur lequel on va poser un lien. C’est cette ancre qui permet de donner des précisions au robot d’indexation et à l’internaute quant à la page qui se cache derrière. On distingue principalement 3 types d’ancres (chaque ancre propose un exemple pour l’URL www.alexeo.fr)  :

  • Ancre classique: texte avec quelques mots clés basiques (exemple « Alexeo, site de référencement »)
  • Ancre non optimisée: texte sans mot clés (exemple « cliquez ici », « suivre ce lien »)
  • Ancre optimisée : texte avec une suite de mots clés (exemple « referencement naturel »)

L’ancre de lien permet de donner une indication au bot du moteur de recherche qui crawle une page et suit un lien. Si ce lien est dofollow, le bot va le prendre en compte. Si ce lien est nofollow, alors il ne le prendra pas en compte. L’ancre de lien permet donc d’influencer le bot (et notamment GoogleBot) sur la prise en compte d’un lien. Si l’ancre est optimisée, voir suroptimisée, alors le bot peut « forcer » le positionnement de la page mais attention, une limite non tangible existe. En effet, on estime qu’avec un trop grand pourcentage de liens internes comme externes sur des ancres optimisées peut conduire à un effet négatif.

L’utilisation des ancres dans le netlinking

L’une des tâches d’un référenceur est de créer des liens via d’autres sites. On peut mettre en place des échanges de liens, soumettre sur des annuaires, publier des communiqués de presse, acheter des liens sur des sites d’éditeurs, acheter des liens sur des plateformes de netlinking, ajouter un commentaire sur un blog ou toute autre solution permettant d’obtenir un lien. Cette pratique, parfois controversée par certains experts SEO permet d’améliorer la popularité d’un domaine et donc le positionnement général d’un site. Sans liens, il est difficile de se positionner car un site internet doit avant tout disposer d’une légitimité, souvent traduite par la notion d’autorité de domaine.

Simplement, une utilisation systématique de la même ancre conduira inévitablement à une pénalité de Google, soit une pénalité manuelle ou soit une pénalité algorithmique (filtre Penguin). Depuis quelques années, de nombreux référenceurs déconseillent fortement d’utiliser des ancres optimisées, cependant on peut parfaitement continuer à en utiliser sans pour autant se faire pénaliser. Il faut être particulièrement vigilant face à cette limite non perceptible imposée par Google. En effet, si certains estiment que les ancres ne doivent pas dépasser 2% à 3% du volume total des liens, cette proportion dépend avant tout du marché concerné, de la concurrence et des pratiques en matière de SEO.

Utiliser de façon intelligente les ancres optimisées

J’utilise toujours, mais avec précaution, des ancres optimisées via plusieurs sites et je n’ai pas fait l’objet de pénalité manuelle ou algorithmique. Simplement, je possède des liens importants qui compensent ces ancres optimisées, c’est la solution pour continuer à se positionner en utilisant des ancres optimisées. Tout d’abord, la première ancre la plus importante au niveau du netlinking ne doit pas être une ancre optimisée (cela se vérifie avec Majestic SEO ou Ahref par exemple), le mieux est de mettre l’URL du site. Ensuite, pour faire du sale, il faut avant tout faire du propre. C’est-à-dire obtenir des liens de gros sites sur des ancres non optimisées et ayant un rapport avec votre site (Wikipedia, sites du gouvernement, sites reconnus…). Plus vous compenserez vos liens avec des ancres optimisées par des liens sur des sites de confiance, moins vous risquerez la pénalité.

Il faut idéalement construire un profil de liens propre, sans optimisation et avec des ancres naturelles. Ce n’est que lorsque cette base est en place qu’il faut ensuite faire du chirugical, avec une ou deux ancres optimisées. Qui plus est, il faut pouvoir garder la main sur les pages ou les sites où se situent les ancres optimisées, au risque de perdre le contrôle de ses ancres. Attention, cette pratique nécessite de l’expérience, du jugement et surtout du bon sens. Google est capable de changer de point de vue à tout moment, et de pénaliser toute ancre suroptimisée. Par conséquent, il est préférable de travailler tous les autres leviers avant de se tourner vers l’ancre optimisée pour améliorer son positionnement.

Étape 1 sur 3
  Demande de devis
GRATUIT & SANS ENGAGEMENT
Vous pouvez sélectionner un seul projet ou plusieurs cumulés
Picture of Alexis FENAILLE
Alexis FENAILLE

Fondateur de la société Alexeo, spécialisée dans l'accompagnement des entreprises sur le web et notamment le SEO. Depuis 2010, je partage mon expertise dans le web afin de vous apporter de précieux conseils. Je suis également conférencier SEO CAMP. N'hésitez pas à me contacter pour un devis ;)

Table des matières
BENCHMARK SEO

Profitez d'une analyse complète de votre marché et de vos concurrents pour définir votre stratégie SEO
Réalisé par nos experts

site internet alexeo
Depuis 2014
à vos côtés
made in
france
devis gratuit
& sans engagement
A voir également
Découvrez notre
démarche RSE
Création & refonte
de site internet
Conception et développement de site internet (vitrine, dynamique)
Référencement naturel (SEO)
Stratégie SEO, optimisation de site, rédaction et netlinking
Référencement payant (SEA)
Création et gestion de campagne, optimisation des budgets
Conversion & expérience utilisateur
Création de landing page, génération de leads et amélioration du tunnel de conversion
Evaluations Google
5.0
Basé sur 43 avis
×
js_loader